Les Corbières

Le massif des Corbières est une région naturelle d’Occitanie qui se déploie au Nord-Est des Pyrénées-Orientales et à l'Est de l'Aude en arrière de la plaine et des étangs littoraux. Sa structure, tourmentée par une histoire géologique complexe, offre des paysages de vallons et de défilés entre des crêtes et des plateaux désordonnés. Le point culminant des Corbières est le pic de Bugarach avec 1 231 m d’altitude. Les autres sommets importants sont le Serre de Bec (1 037 m), le Pech de Fraysse (907 m) et la montagne d’Alaric (600 m).


Carte de situation


Ce massif, aux terrains calcaires et schisteux, subit les influences du climat méditerranéen.
A l'est, les contreforts qui s'avancent vers la mer forment une sorte de barrière naturelle aux pentes sèches et arides, couvertes d'une garrigue pauvre et rase contrastant avec les vallons cultivés de vignes. Dans son prolongement vers le sud, les Corbières maritimes présentent une succession de pechs, petits plateaux, serres et vallons.


Paysage des Corbières maritimes vers Treilles


Paysage des Corbières orientales

Les plateaux et vallées de Villerouge-Termenès à Fontjoucouse, dans les Corbières centrales, présentent des paysages très peu boisés, toujours viticoles, mais avec des reliefs moins marqués formant de petits plateaux. Quant à la vallée de l'Orbieu, autour de Lagrasse et Saint-Martin-des-Puits, elle est marquée par des pentes très sèches couvertes d'une maigre garrigue et d'un fond cultivé.


La chapelle de Notre-Dame de l'Aire (XIII ième siecle) au coeur des vignobles des Corbières

Les corbières abritent une flore diversifiée avec environ une soixantaine d’espèces d'orchidées.

Pour les découvrir, il suffit de parcourir les bords de route ou les pelouses sèches dans les environs de Bugarach, Saint-Louis-et-Parahou, Talairan, Arquettes-en-Val, Saint-Paul de Fenouillet, Cucugnan, Caunette-sur-Lauquet, Bouisse, le col de Taurize et bien d'autres lieux encore.

Quelques orchidées des Corbières (les noms des espèces apparaissent lorsqu'on passe le pointeur sur les photos).


Au-dessus de Talairan, le "sentier des Orchidées" est annoncé par un grand panneau sur la D23. Ce circuit qui longe les vignes du domaine de Serres-Mazard est agrémenté de 16 pupitres et panneaux thématiques. La balade ludique et instructive offre une "dégustation de garrigue" qui permet d'apercevoir un échantillon des orchidées audoises, dont l'emblématique Ophrys magniflora.

Le sentier est prolongé par le "chemin des planètes", petit parcours de 250 m qui dévoile les mystères de notre système solaire grâce à des fiches techniques réalisées par les enfants des écoles.

Si vous êtes amateur de vins et de nature ne manquez pas de visiter le cellier Saint Damien à Talairan où le propriétaire vous fera déguster ses excellents crus et vous contera avec passion l'histoire de sa terre natale des Corbières.

Sentier des orchidées   Serre-Mazard


Les étiquettes de certaines cuvées sont illustrées des orchidées sauvages des Corbières


En marge des orchidées, ce secteur abrite de nombreuses autres plantes méditerranéennes comme la tulipe du Midi, l'ail rose ou l'adonis goutte de sang.


A quelques km de là, la cité médiévale de Lagrasse est classée parmi les plus beaux villages de France. L'histoire du village se confond avec celle de l'abbaye Sainte-Marie qui fut fondée sous Charlemagne en 779 et qui fait partie des plus beaux trésors architecturaux de l'Aude.


Dans un paysage de vignes et de collines, Lagrasse est traversé par l’Orbieu, enjambé par un pont reliant le village et ses vieilles halles du XIVième à son abbaye


Au sud de l'Aude, les Hautes-Corbières offrent des paysages amples et montagnards, avec des reliefs importants, de larges vallées où la vigne laisse la place aux prairies et à des zones boisées.
Le pech de Bugarach, anciennement Pech de Thauze, domine les Corbières avec ses 1231 m. Ce sommet imposant est partagé entre les communes de Bugarach à l'ouest et de Camps-sur-l'Agly à l'est. Les abords du pic abritent une diversité floristique exceptionnelle faite de l'associations de chênaies, de hêtraies, de landes et de pelouses riches en orchidées. Les terrains vers le col du Linas, ou vers Saint-Louis-et-Parahou sont des zones propices pour trouver des espèces remarquables comme Cephalanthera damasonium, Neotinea conica, Ophrys vasconica ou Ophrys catalaunica. L'Ophrys speculum y a également élu domicile sur le contrefort sud de la Pique Grosse.


Le Pic de Bugarach (1230 m) depuis les Plégadous

Quelques espèces observées à Bugarach (les noms des espèces apparaissent lorsqu'on passe le pointeur sur les photos)


Pâturage vers Saint-Louis-et-Parahou


Vers le village de Bouisse, les reliefs aux sommets arrondis forment des pâturages avec pour toile de fond les sommets grandioses des Hautes-Corbières et des Pyrénées.


Le pic de Bugarach depuis les Eclauzes
Or. anthropophora × purpurea, Dact. insularis f. bartonii, Orchis mascula


Au sud-est, vers Cucugnan, les vallées sont dominées par les silhouettes des falaises calcaires et des châteaux imposants tels que ceux de Quéribus et Peyrepertuse. En aval du village de Padern, le Verdouble s’encaisse pour traverser un chaînon de calcaire issu de la montagne de Tauch, créant du même coup un site avec de magnifiques gorges.


Le Château de Quéribus, à la frontière entre Aude et Pyrénées Orientales, offre un panorama impressionnant sur le Fenouillède

A proximité immédiate du Château de Quéribus, il est possible de voir l'Orchis olbiensis en compagnie d'Op. lutea et d'Op. exaltata subsp. marzuola


Près de Carcassonne, la montagne d'Alaric marque la limite nord des Corbières. Ce massif orienté est-ouest domine la plaine de l'Aude qui s'étend à ses pieds. Il est recouvert de garrigues à Buis et Chêne kermès, ainsi que de pelouses rocailleuses qui forment un biotope favorable à de nombreuses orchidées sauvages. Ce sont surtout les contreforts sud qu'il convient d'explorer pour trouver les espèces les plus intéressantes. De Monze à Camplong d'Aude en passante par Fajac-en-Val, Arquettes-en-Val ou Montlaur, les petites routes offrent de multiples occasions de les observer de début avril à mi-mai.


La Cité médiévale de Carcassonne

Pour en savoir plus


 


Atlas de la flore patrimoniale de l'Aude. Ed. Biotope (2016). ISBN : 978-2-36662-187-7
Pays de l'Aude, Païs des orchidées. pdf téléchargeable sur le site : http://www.pyreneesaudoises.com
Fédération Aude Claire.https://www.audeclaire.org
http://paysages.languedoc-roussillon.developpement-durable.gouv.fr/Aude/organisation03.html
Cellier Saint-Damien à Talairan : https://www.serres-mazard.com/

 

Retour au sommaire Régions